Racing Club de LensLe match entre le Racing Club de Lens et le Paris Saint Germain est attendu depuis une célèbre banderole déployée au Stade de France lors de la finale de la Coupe de la Ligue 2008 puisqu’il s’agira de la première fois que les parisiens se déplacent au Stade Félix Bollaërt depuis cette date.

Alors que de nombreux incidents sont à déplorer du côté parisien en marge du match contre l’Olympique de Marseille, la ville de Lens se prépare au pire, même si officiellement, les supporters parisiens ne doivent se déplacer dans la cité minière.

Restrictions d’accés au stade Bollaërt liées au critère géographique

Le Paris Saint Germain avait obtenu environ 1800 places pour le déplacement de ses supporters dans le Nord. Suite à la décision de Robin Leproux, président du PSG, de ne plus accepter les déplacements des supporters de la capitale dans les enceintes françaises suite aux viloents combats de rue du weekend, les fans parisiens auraient pu se procurer quelques places en se rendant directement au guichet du stade Bollaërt.

Malheureusement, par décret préfectoral, le préfet a demandé à la billetterie du Racing Club de Lens d’exiger la présentation d’une pièce d’identité lors de l’achat du précieux sésame. Cette mesure, en souhaitant être restrictive n’est pas sans poser des problèmes à certains supporters lensois habitant la capitale et qui ne peuvent se procurer de billets car ils sont « fichés comme étant parisiens » sur leurs documents administratifs.

Les anti-psg sont aux anges

Ce samedi, le stade Bollaërt sera à 99% pro-lensois et les parisiens risquent de se faire chahuter à plus d’une reprise lorsque le ballon sera du côté de Tribune Marek où le Kop lensois prend place.

En plus d’un stade acquis à 100% à la cause des Sang et or, nous aurons droit à différents contrôles autour du stade.

Dans le cas où des fans du PSG du Nord de la France possèdent une place, il faudra se faire vraiment tout petit pour arriver jusqu’en tribune. En effet, si un signe représentatif du PSG est porté par une personne se rendant au stade, celle-ci sera priée de faire demi-tour. La tenue dite Ninja chez les Ultras français sera donc de mise.

Un climat détestable pour un match de football

La majorité des supporters parisiens se sont pas des abrutis mais on souvent l’amalgame entre des petits groupuscules et les plus fervents qui donnent de la voix tout au long de la rencontre et tous les weekends.

Chaque semaine, des incidents ont lieu et sont plus ou moins médiatiques, même dans les parcages visiteurs mais on n’en fait pas tout un fromage. A chaque fois que le PSG est dans la tourmente, les médias nationaux en profitent pour vendre du papier et faire les gros titres du 20:00 de Claire Chazal ; c’est certes vendeur mais ça en devient lassant.

Si les médias relayaient un peu moins ces évènements, qui sont tout de même très graves, les petits cons qui en sont responsables auraient beaucoup moins d’importance et ne trouveraient pas un moyen de reconnaissance au sein de leur groupe de supporters, s’ils en ont fait partie un jour.

De plus si les lois étaient vraiment appliquées, pas celles qui vous obligent à vous acquitter d’un timbre amende pour un radar fixe, ces voyous pointeraient au commissariat chaque weekend et le monde du football ne s’en porterait que mieux.