Snowboardcross Tony RamoinIl n’est jamais simple de briller lors d’une compétition comme les Jeux Olympiques. Alors que les chances de médailles françaises en snowboardcross étaient portées par Pierre Vaultier et les frères De Le Rue, ceux-ci se sont faits sortir rapidement sur des petites erreurs sur une piste gelée et difficile à appréhender. C’est donc le petit jeune de l’équipe, Tony Ramoin qui ramène le bronze dans cette discipline.

Tony Ramoin : médaille de bronze en snowboardcross

Tony Ramoin a su, à partir des quarts de finale, profiter des erreurs de ses adversaires pour assurer à chaque fois sa qualification. Alors que les favoris français partaient à la faute, Tony Ramoin avait la lucidité qui lui permettait d’anticiper les erreurs des autres snowboarders et d’avoir la chance d’être toujours bien placé dans les moments clefs de la descente.

La réaction de Tony Ramoin

La médaille, c’est un rêve de gamin pour tout sportif dans une discipline olympique. J’ai réussi à faire tout ce qu’il fallait pour avoir la médaille. Etre l’outsider aux Jeux Olympiques, cela a du bon. Paulo l’a montré il y a quatre ans, je l’ai montré ici. Quand j’ai vu tous les autres Français sortir les uns après les autres, je me suis dit :  »à toi de faire le taf ». Aux JO, les outsiders arrivent à faire leur trou. C’est une course d’un jour qui arrive tous les quatre ans. Les favoris ont une grosse pression alors que les outsiders n’ont rien à perdre. Tu donnes tout ce que tu as et si tu arrives en bas, ça paie. Les runs à quatre, c’est mon point fort. J’ai le boost, je donne tout ce que j’ai pour passer devant. Quand je me suis rendu compte à la fin que l’or n’était plus possible, j’ai essayé d’assurer la troisième place mais jusqu’aux trois quarts du run, je me suis dit :  »vas chercher cette première place ». (L’Equipe)