Classico Paris SG - MarseilleLa nouvelle est tombée hier soir sur les coups de 22:00, les supporters marseillais renoncent à faire le déplacement au Parc des Princes dans le cadre du match Paris SG – Marseille.

Face aux mesures répressives constatées, sous l’impulsion des ultras, l’ensemble des supporters marseillais ont décidé de boycotter ce déplacement tant attendu par toute une population de supporters.

Les raisons du boycott marseillais

Pour les passionnés de football, la décision peut sembler étrange mais pour les supporters qui effectuent les différents déplacements en France, les raisons invoquées par les marseillais sont belles et bien recevables.

Pour avoir suivi mon équipe, le R.C.Lens à plusieurs reprises cette saison, dont le déplacement à Paris, les forces de l’ordre confondent souvent supporters et hooligans lorsque ceux-ci ont des places dans le parcage visiteurs.

Lors d’un déplacement anodin à Boulogne sur mer, les supporters lensois avaient eu le droit à 3 fouilles, la confiscation de certains objets détenus et l’interdication de quitter le stade alors qu’ils habitaient à quelques mètres du Stade de la Libération à Boulogne sur mer alors que les cafés autour du stade lors de l’avant match étaient remplis de supporters des 2 camps.

La restriction de libertés des groupes de supporters

Le plus souvent, cette restriction de libertés a lieu lorsque les supporters adverses arrivent à proximité du stade où ils commencent à être encadrés manu-militari par les forces de l’ordre.

Dans le cas des marseillais, cette restriction de libertés débutait à Marseille où les forces de l’ordre leur imposaient les choses suivantes :

  • Rassemblement dans un hangar de Marseille,
  • Fouille à l’entrée dans les bus,
  • Restriction des boissons alcoolisés dans les bus,
  • Arrêts des bus dans des zones prédéfinies,
  • Fouilles à l’entrée du Parc des Princes…

La stupidité des pouvoirs publics

Les pouvoirs publics ne sachant plus comment enrayer la violence dans les stades, ils mettent de plus en plus en place des mesures restrictives de liberté pour ceux qui souhaitent se déplacer pour voir leur équipe évoluer à l’extérieur.

Malheureusement, ils ont oublié que les débordements sont souvent dus par des indépendants qui font les déplacements en solitaires dans des voitures particulières et qui passent ainsi certains contrôles beaucoup plus facilement.

Ne pouvant pas encadrer ce type de supporters qui sont capables de se dissimuler dans la masse et d’avoir des places non situées dans les parcages visiteurs, les pouvoirs publics sont dans l’incapacité de faire face à ces comportements déviants.

Les déplacements de supporters seront ils interdits à terme ?

Michel Platini a déjà à maintes reprises donné son avis sur la question et il ne serait pas dérangé de voir ce type de restrictions appliquées pour les manifestations sportives.

Le cas marseillais va faire jurisprudence chez les Ultras français et beaucoup soutiendront leur boycott car les mesures des forces de l’ordre risquent d’être dupliquées sur d’autres rencontres.

Supporter son équipe n’est pas un crime mais devient de plus en plus un délit aux yeux de nos politiques.